Archives de Catégorie: mobilisation

Une chanson pour des petits papiers

Un peu de musique pour se faire entendre. Ce matin, plusieurs artistes ont entonné  « Laissez passer les petits papiers »,  sous les fenêtres du Ministère de l’Immigration et devant plusieurs centaines de personnes. Jane Birkin, Régine, Agnès Jaoui, Jeanne Cherhal ou encore Clarika ont repris en choeur la chanson écrite par Serge Gainsbourg depuis le haut d’un bus aux couleurs de « Rock sans papiers ».

D’autres personnalités les accompagnaient, comme Stéphane Hessel, infatigable défenseur des droits de l’homme, et Edwyl Plenel, fondateur du site d’informations Mediapart.

Edwyl Plenel

Après les artistes, les militants présents ont repris la chanson, ainsi que plusieurs immigrés sans-papiers. Des photocopies des paroles avaient été distribuées dans l’assemblée.

Jean-Luc Mélenchon, président du Parti de gauche, venu apporter son soutien à cette petite manifestation a lui aussi donné de la voix.

Cette initiative était aussi l’occasion de battre le rappel des troupes pour le grand concert « Rock sans papiers », organisé le samedi 18 septembre à Paris Bercy en faveur des travailleurs et familles sans-papiers.

Une délégation, composée entre autres de Jane Birkin, Régine et Stéphane Hessel a ensuite été reçue au ministère de l’Immigration. L’artiste Régine, qui se déclare toujours « de droite » regrette que l’actuelle politique de l’immigration aille « trop loin ».

Claire Debuyser

1 commentaire

Classé dans mobilisation

24H sans immigrés, mobilisation en demi-teinte pour journée symbolique

Le 1er mars, le collectif "24H sans nous" a appelé à une journée sans immigrés

L'idée provient des Etats-Unis où pendant 24 heures en mai 2006, tous les Américains - d'origine latino, ou immigrés sans papiers - ont arrêté de travailler pour montrer leur poids dans l'économie du pays.

Génération après génération, les immigrés ont marqué les milieux cuturel, sportif ou encore intellectuel

2 000 à 2 500 personnes - selon les organisateurs- étaient réunies sur le parvis de l'Hôtel de Ville à Paris. Près de deux tiers des manifestants font partie du Ministère de la Régularisation de tous les sans-papiers.

photos: Jérémie Jacquemin

Poster un commentaire

Classé dans mobilisation

No Border déménage, les mineurs de nouveau à la rue

L’appartement loué par No Border (un réseau international de lutte pour la liberté de circulation) à Calais s’est vidé aujourd’hui. No Border déménage. Le propriétaire des lieux n’a pas souhaité renouveler le bail qui arrivait à son terme. Depuis le début du mois de décembre, le mouvement hébergeait  des migrants mineurs, âgés souvent d’une quinzaine d’années et originaires pour la plupart d’Afghanistan. Pour l’instant, aucune solution n’est prévue pour eux.

Certes, en tant que mineurs, ils peuvent prétendre à une place en foyer. Mais être séparés les uns des autres, dans une autre ville que Calais – ce qui les éloignerait de leur but final, l’Angleterre- ne les intéresse pas.

Dans le cadre du plan grand froid, la salle du BCMO sera ouverte ce soir pour les migrants qui souhaitent y dormir. Mais pour combien de temps encore? Difficile de savoir, le BCMO referme ses portes à chaque fois que les températures remontent de quelques degrés.

Bien sûr, les No Border, aidés par d’autres militants sur Calais, ont pensé à la suite. Grâce à un partenariat avec l’association Sôs soutien aux sans-papiers, ils vont louer un autre lieu, le Hangar Kronstadt, situé non loin du lieu de distribution des repas, sur le port. Mais cet espace ne devrait pas être dédié spécifiquement aux mineurs comme c’était le cas auparavant et le projet est encore flou. D’autant que les autorités ne manqueront certainement pas de réagir face à ce que certains médias appellent déjà « un nouveau Sangatte ». 

En attendant, la dizaine de jeunes encore présents dans l’appartement des No Borders ce matin, regardaient des clips sur Internet ou jouaient au foot. Des activités de leur âge, tout simplement.

Claire Debuyser

1 commentaire

Classé dans mobilisation, Sans papiers