Archives de Catégorie: justice

Et on dit que le délit de solidarité n’existe pas en France?

Jean-Claude Lenoir, vice-président de l’association Salam, qui aide les migrants à Calais, comparaissait  devant le tribunal de grande instance de Boulogne-sur-Mer ce matin, pour « outrage à dépositaire de la force publique« . Il est accusé d’avoir insulté des policiers qui procédaient à l’arrestation de réfugiés dans la « jungle » (aux abords de Calais) le 7 novembre dernier, ce qu’il nie. Ce n’est pas la première fois que ce militant se retrouve devant la justice.

Je vous invite à lire l’article de Libération Migrants à Calais: un bénévole en procès.

C.D.

Poster un commentaire

Classé dans justice

Un philosophe devant la justice

Le philosophe Pierre Lauret doit comparaître aujourd’hui devant le Tribunal de Grande Instance de Bobigny pour « opposition à une mesure de reconduite à la frontière et entrave à la circulation d’un aéronef ».

Le 16 décembre dernier, le directeur de programme au collège international de philosophie, était débarqué du vol Paris -Kinshasa d’Air France pour avoir posé trop de questions aux policiers de la Police aux frontières. Lors du vol retour, ses deux collègues, Sophie Foch-Rémusat et Yves Cusse, ont été arrêtés à Roissy.

Alors que le collectif anti-expulsions d’Ile-de-France a publié en 2000 (mise à jour en 2003) un guide pratique d’intervention dans les aéroports;  la PAF distribue aux passagers qui voyagent sur un vol servant à une expulsion, une notice les informant des risques encourus s’ils manifestent leur solidarité avec l’expulsé : deux mois de prison et 7 500 euros pour incitation à la rébellion, cinq ans de prison et 18 000 euros pour incitation à faire débarquer l’escorte policière et l’étranger reconduit. Dans la réalité, la majorité des personnes reconnues coupables n’écopent que de peines symboliques.

D’après Amnesty International, « ces réactions de solidarité ou d’indignation parmi les passagers » sont de plus en plus communes. Le 19 février, André Barthélemy, président de l’ONG Agir ensemble pour les droits de l’homme, comparaissait devant le tribunal correctionnel de Bobigny pour les mêmes chefs d’accusation. Le jugement sera rendu le 19 mars.

Claire Debuyser

1 commentaire

Classé dans justice