Deux chapiteaux installés à Grande-Synthe pour les migrants démontés aujourd’hui

Grande-Synthe. C’est un bout de terre, derrière des bosquets et des arbres, qui n’est pas visible depuis la route mais néanmoins tout proche du centre-ville. Les employés municipaux qui travaillent à proximité savent tous nous indiquer où se trouvent « les tentes ». Deux chapiteaux blancs servent d’abri à des migrants en transit dans le dunkerquois. Mais ils doivent être démontés cet après-midi. Sur place, seulement une poignée d’hommes, qui se disent tous Afghans, sont présents. L’un d’eux explique dans un anglais sommaire que beaucoup sont déjà en route pour Calais, comme presque chaque jour. D’autres ont déjà quitté les lieux car ils savent que les tentes vont être enlevées. « It’s finished here », dit l’homme.

Ce matin, au micro de Delta FM, Damien Carême, le maire (PS) de la ville, a expliqué que ces chapiteaux avaient été installés le 26 décembre pour  faire face au grand froid, mais que ce n’était « qu’une solution temporaire ». « Nous avons réagi pour porter assistance aux personnes en danger, il y avait des femmes enceintes », explique le maire. Aucune autre solution n’est envisagée pour l’instant pour les migrants. Damien Carême rappelle que cela ne relève pas de la compétence de la ville, mais de celle de l’Etat.

C.D.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Sans papiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s